Le monument du souvenir Mangin

    Un Comité local présidé par le sénateur Menier tint à perpétuer le souvenir de l’observatoire du général Mangin, commandant de la Xe armée.

    Le 14 novembre 1926 un long défilé de piétons, cyclistes et automobilistes gagnait le carrefour de Réaumont depuis la cour de la gare.
    Là sont réunis les Anciens Combattants, drapeaux en tête, attendant les autorités pour la cérémonie : le maréchal Foch, sept généraux dont Weygand et Gouraud, l’épouse et les 4 enfants du Général décédé l’année précédente…

     

    Le cortège se dirige vers le carrefour des Fonds Houchard d’où il gagnera par la laie des Têtes Salmon, l’emplacement où a été érigé le monument commémoratif de l’observatoire.
    Les lieux sont encore marqués des profondes blessures de la guerre : tranchées, arbres mutilés, abris effondrés…
    Les clairons sonnent « Aux Champs », le voile tombe et laisse apparaître la stèle de granit poli des Vosges sur laquelle fut gravée l’image fidèle de l’observatoire.

    L’inscription qu’il portait, martelée par les Allemands en 1941, a été rétablie après la guerre.
    Un pèlerinage eut encore lieu le 20 juillet 1930 à l’occasion de l’inauguration du monument de Vertefeuilles.

    • Générer en PDF
    • Suggérer